La méditation avec Petit Bambou

La méditation avec Petit Bambou

Méditation vipassana

J’ai commencé à m’intéresser à la méditation après avoir testé la méditation Vipassana pendant une semaine lors d’un stage de développement personnel. Tous les matins, nous commencions notre journée par 30 à 45 minutes de méditation Vipassana, guidés par notre coach, et poursuivions avec une séance de yoga, pratique que je découvrais également par la même occasion. Ce sera l’occasion d’un autre article 🙂

La méditation vipassana est une méditation assise et silencieuse venue d’Inde où elle est pratiquée depuis plus de 2500 ans.

Pour ceux qui souhaitent tester cette forme de méditation, il existe des retraites dans le monde entier, notamment en Inde, et même en France

Méditation de pleine conscience

La méditation dite « de pleine conscience », basée sur la méthode bouddhiste, a reçu ses lettres de noblesse aux États-Unis grâce à Jon Kabat-Zin et en France par l’intermédiaire de Christophe André. Ayant eu l’occasion d’écouter de les écouter tous les deux à l’occasion de conférences sur la méditation, je vous garantis qu’on peut les écouter parler pendant des heures tellement ils sont passionnés par le sujet. Cette méditation est d’ailleurs de plus en plus intégrée à des protocoles de soin pour aider les personnes malades dans leur guérison.

Méditer avec Petit Bambou

La méditation de pleine conscience, comme vipassana, peut être pratiquée dans le silence. L’idée est de se concentrer sur l’instant présent en se centrant sur sa respiration, qui tient de fil conducteur quand les pensées viennent frapper en continu à notre esprit.

Il arrive parfois cependant que je préfère suivre une méditation guidée, car cela me permet d’asseoir ma pratique dans les moments où j’aurais plutôt tendance à vouloir reporter ma séance a lendemain (ah la procrastination…).

Mon choix s’est porté sur Petit Bambou, une application qui propose des méditations guidées sur différentes thématiques.

Il est possible de suivre gratuitement les 8 premières séances de découverte, d’une durée de 10 minutes environ, qui permettent de se familiariser avec la méthode.

De nombreux programmes sont disponibles. En voici quelques-uns :

  • S’ouvrir
  • Fondamentaux (1, 2 et 3)
  • Sérénité
  • Lâcher-prise

Il existe également une série de méditations destinées aux enfants « Petit Bambou Kids », ce que je trouve vraiment génial, car faire découvrir cette pratique aux enfants ne peut que leur être bénéfique dans leur développement et leur évolution.

Ma pratique de la méditation

Comme vous le voyez, différentes méditations existent et chacun peut trouver son bonheur en fonction de ses attentes. En parlant d’attente, l’idéal est je pense de ne pas avoir d’attentes particulières, car cela peut, en tout cas au début, être source de frustration si l’objectif que l’on souhaite atteindre grâce à la méditation semble bien loin de se concrétiser.

Pour certains, la pratique de la méditation sera une évidence, pour d’autres, elle s’avèrera source de frustration au début pour les raisons indiquées plus haut, le temps d’adaptation peut être plus ou moins long selon les personnes, et il faut y aller à son rythme. Certains jours où mon envie de méditer s’est fait la malle, je me fixe une durée d’1 minute minimum, et au final, quand je rouvre les yeux, au moins 20 minutes se sont écoulées. Mieux vaut se fixer 1 minute et se féliciter d’avoir tenu 10 minutes, plutôt que vouloir méditer 1 heure et s’en vouloir parce que la séance n’a duré que 10 minutes.

Ce que j’apprécie également dans la méditation de pleine conscience, c’est qu’elle peut aussi se pratiquer n’importe où. Par exemple, dans le métro ou dans le train. Dans les transports, il m’arrive de fermer les yeux, de me concentrer sur ma respiration et de profiter de l’instant présent. Bon, ce n’est pas toujours facile, mais avec le temps, on apprend à gérer le bruit et à s’en servir comme aide à la concentration. Je vous assure que c’est possible !

Ah oui, la méditation de pleine conscience peut aussi se pratiquer en marchant, en mangeant, en prenant sa douche : il s’agit d’être dans le moment présent, d’être pleinement « dans » son activité. Et chaque fois qu’une pensée (tournée vers autre chose, l’avenir ou le présent) accapare votre esprit et que vous vous en rendez compte, vous revenez à ce que vous faites.

C’est simple, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *